Bibliothèque et quelques Liens

Si vous aimez lire… écouter, regarder…

.

MAGAZINES

Biocontact « Maternité » (juin 2009)

« Educations, les alternatives » (septembre 2011)

Nouvelles clés n°34 « Amour, Sexe, Sexualité »

Ostépathie n°24 « Dossier obstétrique »

RectoVerseau  « Mieux vivre le passage de la naissance et de la mort »

.

*****

DVD ET CD

Naître Autrement de Frédérick Leboyer

Trois films de Frédéric Leboyer.

– Naissance
Quand les enfants naissent, ils crient. Non, ils hurlent. Pourquoi? Naître serait-il aussi angoissant, terrifiant pour l’enfant qu’accoucher l’était pour la mère? Ce film répond. Il dit : Oui! Venir au monde est une torture, une terreur pour l’enfant. Mais ce film dit aussi ce qu’il faut faire pour transformer cette « arrivée » afin qu’une grande ombre ne vienne plus assombrir toute la vie qui suit.

– Shantala
Les jours, les semaines qui suivent la naissance sont comme la traversée du désert, désert peuplé de monstres que sont les sensations nouvelles, qui, du dedans, semblent monter à l’assaut du corps de l’enfant, lui semblent comme autant de bêtes féroces prêtes à se jeter sur lui pour le dévorer. La faim, la solitude, l’ennui….
Pour calmer ces tourments, ces angoisses, si important qu’il soit, le lait ne suffit pas. Pour apaiser le coeur du bébé, il faut la chaleur vivante du sein, il faut pour qu’il se sente relié, le contact d’un corps, qu’il soit tenu, bercé, caressé et massé. C’est alors seulement que l’enfant sait qu’il n’a pas été explusé, jeté dehors, mais qu’il est le bien venu, qu’il est toujours aimé.

– L’art du souffle
Dernier de la trilogie
Comment se préparer à l’accouchement? Dans tous les cours que l’on propose aux femmes qui attendent un enfant, on essaie de leur enseigner à se détendre, se relaxer. Or, se relaxer ne dépend ni du vouloir, ni de la raison. Quel en est alors le ressort secret?
La respiration. Mais la respiration a plus d’un aspect. Et si une femme n’apprend que des « exercices respiratoires », ce qu’elle fait ne vaut guère mieux qu’une simple gymnatique qui, certes, peut la maintenir en forme, mais qui ne saurait toucher l’essentiel. Elle va alors droit à l’échec qui la laissera meurtrie, frustrée, aigrie et, forcément, hostile à son enfant. La vraie approche doit toucher, ouvrir, épanouir, combler… le coeur.
Ce que peut seul le chant. Ou, plus exactement, le travial du son. Fondement de toutes les liturgies, cet art du souffle et du son, en réalité, transforme, transfigure l’expérience que la femme aura de l’enfantement, rendant à cette grandiose avanture, à ce très avantageux voyage, sa véritable dimension, celle d’un pélerinage à la source.

 

le premier cri

C’est l’éblouissante histoire vraie du tout premier cri de la vie, celui que l’on pousse quand on naît et qui scelle notre venue au monde.
La naissance sur grand écran à l’échelle de la planète. Contraste des terres, contraste des peuples, contraste des cultures pour le plus beau et le plus insolite des voyages. Dans un intervalle de 24 h sur la Terre, le destin de plusieurs personnages se croise dans un moment unique et universel : la mise au monde d’un enfant.
Avec ses personnages réels, ce film retrace l’instant magique des premiers balbutiements de la vie et explore les univers de la naissance, aussi variés que nous sommes différents.
Prévu sur les 5 continents, des dernières zones encore sauvages aux lieux les plus urbanisés, le tournage commence mi-mars et durera 1 an.

*****

ARTICLES ET DOCUMENTS

AUTOUR DE LA NAISSANCE

Michel Odent (200.) « La naissance en utopie, janvier 2031 » …

Bernard Montaud (199.) extraits du livre « le nouvel accouchement »

Maison de naissance Côtes des Neiges (Québec, 200.) « Choix Eclairés » édité à compte d’auteur.

Formation médico-psychologique en gynéco-obstétrique par le Dr. Hugues Reynes

.

*****

LIVRES et LIENS

classés par thèmes

I. Livres fortement déconseillés aux femmes enceintes

II. Féminité et Masculinité

III. Fausses couches, avortement, Interruptions « Volontaires » de Grossesse

IV. Désir d’enfant

V. Grossesse et Accouchement

VI. Naissance

VII.Photos d’enfants

VIII. Education

IX. Soin du corps

X. Des livres à proposer à nos enfants

XI. Autres thèmes

XII. Les livres qui m’ont le plus aidée et soutenue sur mon chemin

qui m’ont accompagnée chronologiquement vers qui je suis à présent, dont mon métier

 

  1. Livres fortement déconseillés aux femmes enceintes (cf. Article sur les états émotionnels de la femme enceinte et Michel Odent)

* De mémoire de fœtus (E. Gaubert)

Un livre pour mieux comprendre l’influence de notre héritage familial et prendre soin de nos enfants à naître.

Il y a des difficultés de la vie, des émotions enfouies, qui ne trouvent aucune explication dans la période postnatale. C’est que leur origine remonte aux mystères de la vie intra-utérine : en effet, le foetus a capté littéralement les émotions de sa mère. Il perçoit les moindres vibrations du vécu de ses parents.  Dans des épreuves difficiles pour eux, comme dans des moments heureux, il a tendance à se charger d’émotions qui ne lui appartiennent pas. Ces différents ressentis marqueront alors profondément sa vie d’adulte.

Edmée Gaubert nous éclaire sur l’importance de cette période intra-utérine. Elle met en scène des mémoires cellulaires d’ovules et de spermatozoïdes dans lesquelles chacun peut se retrouver. Certains se laisseront toucher par les instants ô combien sensibles de leur conception.
Son style direct et léger lui permet d’aborder des situations graves avec délicatesse et humour, dans des perspectives de prévention et de guérison.

En dernière partie de son livre, elle nous propose un questionnaire très détaillé pour explorer sous plusieurs angles la vie prénatale que nous avons vécue.

 

* L’accompagnement à la naissance (Bernard Montaud)

Bernard Montaud - L'accompagnement de la naissance. Durant toutes ces années, Bernard Montaud a animé des stages permettant à chacun de mieux comprendre son passé et souvent de retrouver sa naissance. C’est grâce à ces centaines de témoignages que l’auteur a pu identifier les circonstances communes à toutes ces expériences de naissances revécues. Les témoignages sont unanimes : le fœtus semble vivre dans un état de conscience très particulier, lui donnant d’immenses perceptions. A chaque étape il frôle la mort, pour apprendre à choisir la vie, comme si une implacable initiation naturelle s’accomplissait en lui. C’est un géant de l’esprit, un géant de courage qui vient au monde. Et nous, pendant ce temps, nous accueillons seulement un petit corps fragile en ignorant tout de ses épreuves, tout de ce qu’il voit et sait déjà de nous. Oui, la naissance est un corps à corps grandiose et profondément solitaire, où l’enfant espère sans cesse de l’aide, mais où il débouche finalement sur le terrible constat que seule sa santé physique intéresse vraiment les humains. C’est alors un incroyable cri que pousse le nouveau-né en arrivant sur terre. Il hurle :  » Je suis là ! Et vous ne me voyez pas !  » Pendant que nous regardons ailleurs, que nous regardons seulement son poids, ses pieds, ses hanches. Voilà bien la terrible épreuve de « l’autre  » naissance, qui aboutit au traumatisme, périnatal si lourd de conséquence pour toute la personnalité future de l’enfant. C’est à la lumière de cette autre version de la naissance, décrite avec tant de précisions troublantes, que l’auteur propose les modalités d’un nouvel accouchement, mais aussi d’une nouvelle préparation durant la grossesse. Et si, parallèlement à l’accompagnement des « naissants « , afin d’accueillir l’esprit du nouveau-né tout autant que son corps ?

*****

  1. Féminité et Masculinité

* Amour et sexualité chez les Celtes (…)

-Femme désirée, femme désirante (Dr. D. Flaumenbaum)

Femme désirée, femme désirante. de Danièle Flaumenbaum Une majorité de femmes souffrent – souvent sans le savoir – de ne pas avoir la vie sexuelle qu’elles souhaitent : être à l’aise avec les sensations, pouvoir les ajuster à celles du partenaire, bénéficier ainsi des vertus reconstituantes du partage amoureux.Au croisement de la gynécologie, de la médecine chinoise, de la psychanalyse et de l’approche transgénérationnelle, le docteur Flaumenbaum, gynécologue et acupunctrice, s’appuie sur plus de trente ans d’expérience pour expliquer comment les femmes d’aujourd’hui construisent leur sexualité, la place qu’y tient la mère, pourquoi le plaisir ou même le désir sont si peu souvent au rendez-vous, et comment faire pour y remédier.Un livre qui devrait revigorer les hommes et dynamiser les femmes.

 

  • Un enfant à naître de nous (A. Saury)
  •  
  • Onze minutes (Paolo Coelho)
    • De mémoire de fœtus (E. Gaubert)
    • Un livre pour mieux comprendre l’influence de notre héritage familial et prendre soin de nos enfants à naître.Il y a des difficultés de la vie, des émotions enfouies, qui ne trouvent aucune explication dans la période postnatale. C’est que leur origine remonte aux mystères de la vie intra-utérine : en effet, le foetus a capté littéralement les émotions de sa mère. Il perçoit les moindres vibrations du vécu de ses parents.  Dans des épreuves difficiles pour eux, comme dans des moments heureux, il a tendance à se charger d’émotions qui ne lui appartiennent pas. Ces différents ressentis marqueront alors profondément sa vie d’adulte.Edmée Gaubert nous éclaire sur l’importance de cette période intra-utérine. Elle met en scène des mémoires cellulaires d’ovules et de spermatozoïdes dans lesquelles chacun peut se retrouver. Certains se laisseront toucher par les instants ô combien sensibles de leur conception.
      Son style direct et léger lui permet d’aborder des situations graves avec délicatesse et humour, dans des perspectives de prévention et de guérison.En dernière partie de son livre, elle nous propose un questionnaire très détaillé pour explorer sous plusieurs angles la vie prénatale que nous avons vécue.
  • Le non-désiré (Daniel Meurois-Givaudan)
  •  Quelques années après avoir écrit l’histoire de la grossesse, Daniel Meurois s’est vu confier la mission de canaliser et écrire l’histoire du refus de naissance : avortement –IVG et IMG – et fausse couche spontanée forment la trame de ce livre, tout à fait complémentaire aux neufs marches.Ici tout commence par un jeune couple étudiant qui décide de l’avortement de l’enfant qu’ils ont conçu dans l’amour. Cet enfant, prêt à s’incarner, va partager avec nous, lecteurs, sa souffrance d’être rejeté, de voir son amour et sa confiance bafoués et le long cheminement qui lui sera nécessaire pour faire le deuil de ce projet d’incarnation, avant d’envisager une nouvelle venue.Au passage, l’auteur va être guidé vers d’autres rencontres qui vont expliquer les motifs des handicaps et les fausses couches avec les refus d’incarnation ou les embryons trop malformés pour le projet de vie envisagé.Tout est bien qui finit bien cependant : l’âme et la future mère concluent un nouveau pacte en adaptant le contrat d’âme initial et décident de nouvelles modalités pour se retrouver.Ce livre, fort en émotions, a permis à mon amie de prendre du recul avec un avortement décidé il y a quelques trente ans. Il m’a permis de prendre du recul avec mon propre désir d’enfant en reconnaissant la liberté de l’autre à venir ou non, et que chacun a des expériences différentes à vivre des autres.
    • L’accompagnement à la naissance (Bernard Montaud)
  • L’ocytocine, hormone de l’amour(Kerstin Uvnas Moberg)
  • Préface de Michel Odent.
    L’ocytocine (hormone sécrétée par l’hypophyse, découverte en 1909) est le pendant de l’adrénaline. Le Professeur Uvnäs Moberg, qui conduit depuis plusieurs années des recherches à son sujet, a fait récemment des découvertes scientifiques majeures sur les bienfaits de cette hormone. Elle pourrait fournir une explication physiologique à ce que d’autres ont déjà expérimenté : à savoir que le toucher, le massage, les caresses diminuent le stress.
    Dans le fonctionnement de notre corps, la recherche scientifique a surtout étudié les phénomènes liés à l’adrénaline : stress, effort, agressivité.  Or notre physiologie comporte un autre aspect, beaucoup moins visible, mais d’une immense importance : celui concernant la détente, la récupération, l’assimilation, la croissance. L’ensemble est gouverné par une hormone : l’ocytocine.
    Celle-ci détermine notre capacité à nous attacher et à aimer, à nous calmer et nous relaxer, à établir et maintenir des liens entre les individus.Le professeur Uvnäs Moberg conduit depuis de nombreuses années des recherches très remarquées sur cette hormone. Un premier lien avait été fait avec l’accouchement et l’allaitement maternel. Ses recherches fournissent aujourd’hui une explication physiologique à l’effet et à l’importance du massage, des caresses, sur notre bien-être !
    Le toucher est la voie royale pour sécréter l’ocytocine.Ce premier livre en français est un pont entre la physiologie et la psychologie. Il a été salué à l’étranger comme un excellent ouvrage de vulgarisation. En Suède, ce livre a dès sa parution été plébiscité par les écoles de massage.

*****

  1. Fausses couches, avortement,

Interruptions « Volontaires » de Grossesse

  • Le non-désiré (Daniel Meurois-Givaudan)
    •  Quelques années après avoir écrit l’histoire de la grossesse, Daniel Meurois s’est vu confier la mission de canaliser et écrire l’histoire du refus de naissance : avortement –IVG et IMG – et fausse couche spontanée forment la trame de ce livre, tout à fait complémentaire aux neufs marches.Ici tout commence par un jeune couple étudiant qui décide de l’avortement de l’enfant qu’ils ont conçu dans l’amour. Cet enfant, prêt à s’incarner, va partager avec nous, lecteurs, sa souffrance d’être rejeté, de voir son amour et sa confiance bafoués et le long cheminement qui lui sera nécessaire pour faire le deuil de ce projet d’incarnation, avant d’envisager une nouvelle venue.Au passage, l’auteur va être guidé vers d’autres rencontres qui vont expliquer les motifs des handicaps et les fausses couches avec les refus d’incarnation ou les embryons trop malformés pour le projet de vie envisagé.Tout est bien qui finit bien cependant : l’âme et la future mère concluent un nouveau pacte en adaptant le contrat d’âme initial et décident de nouvelles modalités pour se retrouver.Ce livre, fort en émotions, a permis à mon amie de prendre du recul avec un avortement décidé il y a quelques trente ans. Il m’a permis de prendre du recul avec mon propre désir d’enfant en reconnaissant la liberté de l’autre à venir ou non, et que chacun a des expériences différentes à vivre des autres.

*****

  1. Désir d’enfant

Accoucher par soi-même : Le guide de la naissance non assistéede
Laura Kaplan Shanley

  • RÉSUMÉ DU LIVRE
    Notre société est imprégnée de la croyance selon laquelle accoucher est un acte douloureux et dangereux ; or cette idée même nuit à un accouchement facile. En effet, la nature a prévu que les bébés naissent lorsque les circonstances sont sûres, si bien que le corps fait obstacle au processus de la naissance lorsque la future mère ressent la peur. Contrairement à ce que l’on croit généralement, les avancées des technologies médicales vont de pair avec une augmentation des problèmes obstétriques. Les naissances par extraction et par césarienne sont de plus en plus nombreuses, tout comme les mères qui ressentent un sentiment d’échec, et même de deuil, après leur accouchement. 
    Les femmes n’ont pas forcément besoin d’un accompagnement médical, ni même d’une sage-femme bienveillante qui leur dise comment respirer, ou pousser, car elles portent en elles la capacité d’accoucher avec la même facilité que les animaux – pour peu qu’elles le sachent, et qu’elles s’isolent du monde. 
    Ce livre unique en son genre comporte également un annuaire international d’adresses utiles, le MamaScope.
     
    BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR
    Laura Kaplan Shanley a mis au monde quatre enfants (dont un se présentant par le siège) sans aucune assistance. Cette expérience a changé sa vie. Convaincue par sa propre expérience, ainsi que par ses recherches, qu’il n’y a rien à craindre, si ce n’est la crainte elle-même, elle est à l’origine du mouvement pour une naissance sans assistance, et exerce une activité de consultante en naissance.

    Naissance orgasmique

  • Est-il possible de vivre un accouchement comme un orgasme ? Elizabeth Davis, sage-femme de renommée internationale, nous parle de la sensualité de l’accouchement naturel et de remettre la beauté de la naissance entre les mains des femmes.

    « Je ne m’attendais certainement pas à une expérience aussi sensuelle – même si j’avais lu des choses à propos de naissances comme ça, je ne croyais pas être assez « alternative » pour en vivre une. J’intellectualise les choses, et on me disait que si mon travail précédent avait été aussi long et difficile , c’était probablement parce que je n’avais pas assez lâché prise.

    Mais lors de cette naissance-ci, plus les contractions étaient fortes, plus je me sentais excitée. Les sensations orgasmiques lors de la seconde phase étaient totalement inattendues, et il m’a fallu des semaines pour arriver à en parler à quiconque. Mon mari a été soulagé quand je lui ai raconté – la sensualité de l’expérience avait été un choc pour lui, et il était heureux que j’aie éprouvé la même-chose.

    Cependant, j’omets l’élément orgasmique quand je raconte mon histoire, car la plupart des gens ne sont pas conscients de la possibilité de telles sensations et me croiraient complètement folle ! »

    Virginia W., Bath, Angleterre

    Extrait de l’Introduction du livre « La naissance orgasmique, guide pour vivre une naissance sûre, satisfaisante et agréable » de Elizabeth Davis et Debra Pascali-Bonaro, traduction française de Violaine Bideaux-Petit, Editions du Hêtre 2010.

La Naissance orgasmique : guide pour vivre une naissance agréable

La Naissance orgasmique : guide pour vivre une naissance agréable

Est-il possible de vivre un accouchement comme un orgasme ? Elizabeth Davis, sage-femme de renommée internationale, nous parle de la sensualité de l’accouchement naturel et de remettre la beauté de la naissance entre les mains des femmes.

« Je ne m’attendais certainement pas à une expérience aussi sensuelle – même si j’avais lu des choses à propos de naissances comme ça, je ne croyais pas être assez « alternative » pour en vivre une. J’intellectualise les choses, et on me disait que si mon travail précédent avait été aussi long et difficile , c’était probablement parce que je n’avais pas assez lâché prise.

Mais lors de cette naissance-ci, plus les contractions étaient fortes, plus je me sentais excitée. Les sensations orgasmiques lors de la seconde phase étaient totalement inattendues, et il m’a fallu des semaines pour arriver à en parler à quiconque. Mon mari a été soulagé quand je lui ai raconté – la sensualité de l’expérience avait été un choc pour lui, et il était heureux que j’aie éprouvé la même-chose.

Cependant, j’omets l’élément orgasmique quand je raconte mon histoire, car la plupart des gens ne sont pas conscients de la possibilité de telles sensations et me croiraient complètement folle ! »

Virginia W., Bath, Angleterre

Extrait de l’Introduction du livre « La naissance orgasmique, guide pour vivre une naissance sûre, satisfaisante et agréable » de Elizabeth Davis et Debra Pascali-Bonaro, traduction française de Violaine Bideaux-Petit, Editions du Hêtre 2010.

Lorsque j’ai eu mon premier enfant en 1972, nous étions à la toute fin de ce que je nomme aujourd’hui l’Âge noir de la naissance.(…) Sur le coup, j’ai été submergée par mes émotions et me suis mise à pleurer, ce qui m’a valu d’être promptement isolée des autres mères du service. On ne laissait pas les bébés dans la chambre de leur mère à l’époque – ils étaient gardés dans la nurserie et amenés toutes les quatre heures – et j’avais le sentiment que si je devais attendre encore avant de prendre mon fils, j’allais perdre la tête. (…) Mon mari et moi avons quitté l’hôpital contre l’avis médical dix-sept heures après la naissance et sommes rentrés à la maison tenter de réparer les dégâts.(…) J’ai eu du mal à me rétablir sur le plan émotionnel et j’ai souffert de dépression du post-partum durant plus d’un an.

Mon expérience, alliée à celle de bien d’autres malheureuses, a été le terreau fertile qui a vu croître le mouvement pour une naissance naturelle. (…)

Deux ans plus tard, (…) je suis entrée en travail en pleine nuit, et mes sages-femmes sont venues chez moi. Puis est venue l’aube d’un jour ensoleillé et doux (…). J’étais un peu étonnée que cela prenne si longtemps – est-ce que les secondes naissances n’étaient pas censées être plus rapides ? Rétrospectivement, je pense que je prenais le temps de surmonter le traumatisme de ma première expérience. Mes sages-femmes se montraient gentilles et discrètes, tandis que je menais le travail dans tout le confort et la chaleur de mon propre lit. (…) Mon fils de deux ans allait et venait sous la supervision bienveillante d’amis, et mon mari est resté avec moi tout le temps.

Maitriser son accouchement grâce au lâcher-prise

Juste comme je commençais à douter de pouvoir y arriver, j’ai découvert le secret du plaisir dans le travail : L’ABANDON ! Et encore une surprise de plus : en m’abandonnant, j’ai vraiment éprouvé une sensation de maîtrise. Quand je lâchais prise, les contractions devenaient supportables. Quand je lâchais prise, je savais quoi faire. Quand je lâchais prise, je devenais spontanée, me balançant et gémissant presque comme pendant l’amour.

Et quand je lâchais prise tandis que ma petite fille sortait de mon vagin avec une pression tellement, tellement forte, je sentais ses contours de façon exquise, comme une caresse profonde. J’éprouvais des vagues de sensations et de tremblement, et lorsqu’elle a émergé dans un bruissement de libération, un paroxysme absolu, rien de moins que le plus magnifique orgasme que j’aie jamais éprouvé jusqu’alors. Et mon mari l’a attrapée et l’a soulevée jusqu’à moi ! Quelques instants plus tard, mon fils chéri était dans mes bras, tout contre ma fille !

L’orgasme au moment de la naissance, un tabou

Bien sûr je voulais raconter ça au monde entier ! (…) J’ai étudié et je me suis formée pour devenir sage-femme. (…)

  • Amour et sexualité chez les Celtes (Jean Markale)

  • De mémoire de fœtus (E. Gaubert)
    • L’éternel féminin ou la mission sacrée (Christine Sionnet)L'éternel féminin ou La mission sacrée
  • Mémoires d’un nouveau né (Edwige Antier)
    • Nous sommes tous des enfants de l’eau (Michel Odent)Nous sommes tous des enfants de l'eau
  • Parents et sage femme, l’accompagnement global ( P.Chaumette)
  • L’ocytocine, hormone de l’amour(Kerstin Uvnas Moberg)
  • Préface de Michel Odent.
    L’ocytocine (hormone sécrétée par l’hypophyse, découverte en 1909) est le pendant de l’adrénaline. Le Professeur Uvnäs Moberg, qui conduit depuis plusieurs années des recherches à son sujet, a fait récemment des découvertes scientifiques majeures sur les bienfaits de cette hormone. Elle pourrait fournir une explication physiologique à ce que d’autres ont déjà expérimenté : à savoir que le toucher, le massage, les caresses diminuent le stress.Dans le fonctionnement de notre corps, la recherche scientifique a surtout étudié les phénomènes liés à l’adrénaline : stress, effort, agressivité.  Or notre physiologie comporte un autre aspect, beaucoup moins visible, mais d’une immense importance : celui concernant la détente, la récupération, l’assimilation, la croissance. L’ensemble est gouverné par une hormone : l’ocytocine.
    Celle-ci détermine notre capacité à nous attacher et à aimer, à nous calmer et nous relaxer, à établir et maintenir des liens entre les individus.Le professeur Uvnäs Moberg conduit depuis de nombreuses années des recherches très remarquées sur cette hormone. Un premier lien avait été fait avec l’accouchement et l’allaitement maternel. Ses recherches fournissent aujourd’hui une explication physiologique à l’effet et à l’importance du massage, des caresses, sur notre bien-être !
    Le toucher est la voie royale pour sécréter l’ocytocine.Ce premier livre en français est un pont entre la physiologie et la psychologie. Il a été salué à l’étranger comme un excellent ouvrage de vulgarisation. En Suède, ce livre a dès sa parution été plébiscité par les écoles de massage.

      • Le non-désiré (Daniel Meurois-Givaudan)
        •  Quelques années après avoir écrit l’histoire de la grossesse, Daniel Meurois s’est vu confier la mission de canaliser et écrire l’histoire du refus de naissance : avortement –IVG et IMG – et fausse couche spontanée forment la trame de ce livre, tout à fait complémentaire aux neufs marches.Ici tout commence par un jeune couple étudiant qui décide de l’avortement de l’enfant qu’ils ont conçu dans l’amour. Cet enfant, prêt à s’incarner, va partager avec nous, lecteurs, sa souffrance d’être rejeté, de voir son amour et sa confiance bafoués et le long cheminement qui lui sera nécessaire pour faire le deuil de ce projet d’incarnation, avant d’envisager une nouvelle venue.Au passage, l’auteur va être guidé vers d’autres rencontres qui vont expliquer les motifs des handicaps et les fausses couches avec les refus d’incarnation ou les embryons trop malformés pour le projet de vie envisagé.Tout est bien qui finit bien cependant : l’âme et la future mère concluent un nouveau pacte en adaptant le contrat d’âme initial et décident de nouvelles modalités pour se retrouver.Ce livre, fort en émotions, a permis à mon amie de prendre du recul avec un avortement décidé il y a quelques trente ans. Il m’a permis de prendre du recul avec mon propre désir d’enfant en reconnaissant la liberté de l’autre à venir ou non, et que chacun a des expériences différentes à vivre des autres.

*****

  1. Grossesse et Accouchement
  • Tout savoir sur l’éducation prénatale (N.-A. Bertin)Tout savoir sur l'éducation prénatale
    • Les neuf marches (Meurois et Givaudan)
    • Les neuf marches - Histoire de naître et de renaître
  • Si l’enfantement m’était conté (Frédéric Leboyer)
    • Nous sommes tous des enfants de l’eau (Michel Odent)Nous sommes tous des enfants de l'eau
  • Parents futés, bébé ravis (Ingrid Bayot)
  • Parents futes bebes ravisDans les sociétés occidentales, le mode de vie tribal, en clan ou en grande famille, a été progressivement abandonné. Le tissu des traditions et des obligations de toutes sortes s’est relâché, laissant à priori à l’individu un plus large champs d’initiatives et d’autonomie. Mais en même temps, les solidarités et les rituels qui accompagnent les différentes étapes de la vie, dont la naissance, se sont effilochés et n’ont pas encore été efficacement remplacés malgré quelques initiatives excellentes en ce sens.Profitant du vide social et de l’anxiété qui en découle, de vieux modèles reviennent en force ou de nouveaux conformismes se développent, comme la surconsommation commerciale ou médicale. Malheureusement, ceux-ci poussent l’individu à adopter des attitudes passives et des réponses toutes faites, extérieures à lui.
    Or, devenir parent, c’est un processus vivant et créateur, une improvisation qui mobilise toutes les ressources intérieures pour rencontrer l’enfant et s’adapter à une nouvelle vie. Comme toute aventure humaine, la parentalité comporte ses bons moments et ses difficultés. Autant d’occasions de se connaître et d’élaborer ses propres solutions, au besoin hors des sentiers battus.Ce livre souhaite alimenter la réflexion et encourager la créativité de ceux ou celles qui veulent être à leur manière les parents de cet enfant-là, à nul autre pareil.Ingrid Bayot a suivi une formation d’infirmière et de sage-femme en Belgique, complétée, en Belgique et en France, par des formations touchant à la préparation prénatale aquatique, le chant prénatal, la psychologie, la pédagogie et la communication. Elle a également obtenu un diplôme universitaire en allaitement à la faculté de médecine de grenoble. Après avoir elle-même exercé dans tous les domaines de la périnatalité, elle se consacre depuis 1992 à la formation et à l’animation, en qualité de formateur agrée à l’institut Co-Naître. Son travail a pour cadre le milieu universitaire, hospitalier et associatif, au Québec, en France, en Belgique et en Suisse.Elle écrit régulièrement des articles consacrés à la périnatalité dans des revues professionnelles ou grand public, et anime des conférences et ateliers.
    • Bébés du monde (B. Fontanelle et C. d’Harcourt)  
  • Shantala – art traditionel du massage des enfants (F. Leboyer)Shantala Un art traditionnel le massage des enfants
    • Un enfant à naître de nous (A. Saury)
    • Mère (Anne Geddes)
    • Mère
  • Pitchounets (Pierre Douillet)
  • PITCHOUNETS. - De la naissance à la petite enfance, petits soucis et joies immenses
    • B A-BA des bébés (Edmée Gaubert)
    • Le b-a ba du livre de bébéMaman, papa, mamie, papi : et si vous me prépariez un cadeau pour la vie ? Si vous me laissiez trace de ces moments qui ont fondé ma vie et qui la déterminent encore aujourd’hui ? Nous portons en nous, dans nos cellules, la mémoire de toute notre histoire. Des mémoires transmises par nos ancêtres, petites et grandes histoires de notre venue au monde, rêves de nos parents, premiers mots, premiers regards… Ces mémoires conditionnent notre vie. En avoir l’accès est essentiel. Préparer pour son enfant un  » livre de bébé « , c’est l’aider déjà dans son cheminement d’identité. Confectionnez-lui un carnet de bord, une boîte aux trésors, dans lesquels il pourra piocher à loisir ce dont il aura besoin plus tard. Souvenirs de ces instants primordiaux, tristes ou gais, des plus simples aux plus saugrenus. Histoires, photos, ressentis, rires, murmures, pensées, comptines, chansons… reflets de notre amour.
  • Accouchement, naissance : un chemin initiatique (M. Texier)
  • Accouchement, naissance - Un chemin initiatique
    • L’odyssée de la vie (…)
    • L'odyssée de la vie
    • Beau livre avec de belles images ( des images de synthèse), très peu d’explications, peu de commentaires! Un chouette livre.
  • L’attente sacrée, neuf mois pour donner la vie (Martine Texier)
    • Cette lumière d’où vient l’enfant (F. Leboyer)
  • Parents et sage femme, l’accompagnement global ( P. Chaumette)
    • L’éternel féminin ou la mission sacrée (Christine Sionnet)L'éternel féminin ou La mission sacrée
  • Le sacre de la naissance (F. Leboyer)Le Nours (Bernard Montaud)
    • L’art du souffle (F. Leboyer)

*****

  1. Naissance

(lire en fin de grossesse ou après la naissance)

  • Pleurs et Colères des enfants et bébés (A. Solter)
  • Parents futés, bébé ravis (Ingrid Bayot)
    • Parents futes bebes ravisDans les sociétés occidentales, le mode de vie tribal, en clan ou en grande famille, a été progressivement abandonné. Le tissu des traditions et des obligations de toutes sortes s’est relâché, laissant à priori à l’individu un plus large champs d’initiatives et d’autonomie. Mais en même temps, les solidarités et les rituels qui accompagnent les différentes étapes de la vie, dont la naissance, se sont effilochés et n’ont pas encore été efficacement remplacés malgré quelques initiatives excellentes en ce sens.Profitant du vide social et de l’anxiété qui en découle, de vieux modèles reviennent en force ou de nouveaux conformismes se développent, comme la surconsommation commerciale ou médicale. Malheureusement, ceux-ci poussent l’individu à adopter des attitudes passives et des réponses toutes faites, extérieures à lui.
      Or, devenir parent, c’est un processus vivant et créateur, une improvisation qui mobilise toutes les ressources intérieures pour rencontrer l’enfant et s’adapter à une nouvelle vie. Comme toute aventure humaine, la parentalité comporte ses bons moments et ses difficultés. Autant d’occasions de se connaître et d’élaborer ses propres solutions, au besoin hors des sentiers battus.Ce livre souhaite alimenter la réflexion et encourager la créativité de ceux ou celles qui veulent être à leur manière les parents de cet enfant-là, à nul autre pareil.Ingrid Bayot a suivi une formation d’infirmière et de sage-femme en Belgique, complétée, en Belgique et en France, par des formations touchant à la préparation prénatale aquatique, le chant prénatal, la psychologie, la pédagogie et la communication. Elle a également obtenu un diplôme universitaire en allaitement à la faculté de médecine de grenoble. Après avoir elle-même exercé dans tous les domaines de la périnatalité, elle se consacre depuis 1992 à la formation et à l’animation, en qualité de formateur agrée à l’institut Co-Naître. Son travail a pour cadre le milieu universitaire, hospitalier et associatif, au Québec, en France, en Belgique et en Suisse.Elle écrit régulièrement des articles consacrés à la périnatalité dans des revues professionnelles ou grand public, et anime des conférences et ateliers.
    • Le yoga des bébés (…)
  • Un enfant à naître de nous (A. Saury)
    • Pitchounets (…)
  • L’éternel féminin ou la mission sacrée (Christine Sionnet)
    • Dialogue avec les mères (Bruno Bettelheim)
  • Le Nours (Bernard Montaud)
    • L’hygiène naturelle de l’enfant (Monrocher-Zafarani)
  • Elevé son enfance sans couches ou presque (Carine Phung)
    • L’art du souffle (F. Leboyer)
  • Cette lumière d’où vient l’enfant (F. Leboyer)
    • Le sacre de la naissance (F. Leboyer)

    • Frédérick Leboyer
      Livre d’art de Frédérick Leboyer, il recourt au témoignage des grands peintres du passé qui ont abordé le thème de la naissance. Le recueil d’oeuvres picturales est accompagné de textes poétiques.
      Pour ce qui est des grands Mystères, rien n’en peut être dit avec des mots. Seuls peuvent en faire approcher, images grandioses et musiques de la même qualité », Plotin.
      Le livre que voici est comme… une sorte de cantique, d’oratorio, convoquant des chefs d’oeuvre de la peinture – du Printemps de Botticelli à L’Annonciation de Corrège, de L’Adoration des Mages de Jérôme Bosch à La Sainte Famille de Rembrandt, de La grande Vague de Hokusai à La Tempête de Monet, du Nouveau-né de Georges de la Tour à La Légende de la Vraie Croix de Piero della Francesca –, avec ce seul souci de célébrer la naissance.
      Il s’agit de redonner à l’événement sa dimension sacrée, de rappeler aux mères que la naissance n’est pas le fait de la seule médecine mais qu’elle demeure un mystère, ce qu’ avaient saisi ces peintres florentins, allemands, flamands, japonais…
      Méditation sur la vie, l’amour et la mort, Le Sacre de la naissance n’enseigne aucune technique, mais peut cependant aider les femmes à s’approcher de cet autre « niveau » de la réalité et à prendre conscience de ce qui, lors de l’enfantement, leur sera proposé, offert : le fait d’entrevoir un aspect du réel qui reste voilé pour nous autres, mortels ordinaires !
    • Crèche, bagne pour enfants (F. Billy-René)
    • Ce livre est une critique radicale du recours trop précoce aux crèches pour enfants. François Billy-René propose ici des pistes alternatives. 

*****

  1. Photos d’enfants

Voici des livres montrant de beaux enfants… la pensée est créatrice !

  • L’odyssée de la vie (…)
  • L'odyssée de la vie
  • Beau livre avec de belles images ( des images de synthèse), très peu d’explications, peu de commentaires! Un chouette livre.
  • Papas
  • Terre d’enfance (Kevin Kling)
  • Bouilles de mômes (Durruty et Guedge)
    • Bébés du monde (B. Fontanelle et C. d’Harcourt)  
  • Mères (Anne Geddes)
    • Comme des images (Anne Geddes)
    • L’éternel féminin ou la mission sacrée (Christine Sionnet)
    • L'éternel féminin ou La mission sacrée

*****

  1. Education

Elever son enfant sans couches ou presque ! (Carine Phung)

Résumé

L’hygiène naturelle infantile se base sur une écoute de l’enfant afin de déceler ses envies dès le plus jeune âge. Efficace et économique, la méthode a déjà fait ses preuves en Chine en particulier et renforce le lien parent-enfant tout en assurant une plus grande liberté de mouvement pour l’enfant. Avec des conseils pour l’habillement, la nuit ou les déplacements.

Quatrième de couverture

Conseils et astuces pour élever son enfant sans couches ou presque ! L’hygiène naturelle infantile Et si vous pouviez élever votre enfant sans couches ? Ou presque… De plus en plus de parents élèvent leur enfant sans couches (ou avec le moins de couches possible) en lui proposant d’éliminer au-dessus d’un pot. La pratique de l’hygiène naturelle infantile (HNI), telle qu’on la nomme, peut être commencée dès le plus jeune âge. Elle renforce la communication non verbale avec le tout-petit, et lui assure une plus grande liberté de mouvement. Elle s’inscrit dans la droite ligne du maternage proximal et d’une éducation respectueuse de l’enfant. Complet, cet ouvrage allie théorie et pratique. Carine Phung vous propose de découvrir les dernières études scientifiques réalisées sur le sujet, l’avis de médecins, et un tour d’horizon de la pratique de par le monde. Vous pourrez également lire de nombreux témoignages de parents, et de professionnels de la petite enfance, et des conseils pratiques et astuces pour faciliter le quotidien des parents. Vous apprendrez notamment à coudre vous-même des pantalons fendus. Qu’il s’agisse des sorties, de la garde de l’enfant ou des doutes qui peuvent surgir, tout est expliqué. Après la lecture de ce livre, vous pourrez pratiquer l’HNI en toute quiétude, sans vous compliquer la vie !

           Ce livre, qui raconte l’histoire d’une enfance heureuse, comble une lacune : jusqu’ici, personne ne savait ce qu’il advient d’un enfant qui, profondément enraciné dans notre société et sa modernité, grandit loin de toute scolarisation, sans stress, sans compétition, sans programme préétabli ni référence à une quelconque moyenne.

 

Biographie de l’auteur
 
André Stern est musicien, compositeur, luthier, auteur et journaliste. Il co-dirige le Théâtre de la Tortue avec Giancarlo Ciarapica depuis 2004. Son livre, Et je ne suis jamais allé à l’école a été traduit et publié en 2009 en Allemagne, où il a connu un grand retentissement. André Stern a été nommé Directeur de l’Initiative « Des hommes pour demain » de la Fondation Sinn-Stiftung par le Prof Dr Gerald Hüther, chercheur en neurobiologie avancée. Le travail d’André Stern dans les médias, ses activités de conférencier dans les universités, auprès des professionnels de l’éducation et du grand public répondent à un intérêt croissant de la part de tous ceux qui, de près ou de loin, vivent et travaillent avec les enfants.

La formation de l’homme (Maria Montessori)

… (Maria Montessori)

Sage paroles d’enfants (Edwige Antier)

Le Nours (Bernard Montaud)

L’hygiène naturelle de l’enfant (Monrocher-Zafarani)

Et je ne suis jamais allé à l’école (André Stern)

Sans couches c’est la liberté ! (Ingrid Bauer)

 

 

apprendre-a-lire-en-famille-couv

Il s’agit d’un livre destiné aux parents d’enfants de 0 a 10 ans*, qui pratiquent l’école à la maison ET aux parents d’enfants scolarisés qui veulent être impliqués dans l’apprentissage de la lecture, notamment si leur enfant est en difficulté. Les familles unschooling et les enseignants y trouveront aussi matière à penser.

Ce n’est pas une méthode à proprement parler. Certes, le livre est très concret, avec de nombreux exemples, mais suivant l’aphorisme de Confucius, Marlène Martin nous apprend à pêcher plutôt que de nous donner un poisson. Au lieu d’une méthode toute faite, forcement mal adaptée, elle nous donne des outils pour mettre en place immédiatement une approche centrée sur les besoins de votre enfant. Cette approche permet à l’enfant d’apprendre à lire de façon presque transparente, intégrée au quotidien et sans contrainte. Le gros du travail repose en effet sur le parent, qui apprend à saisir intelligemment les occasions de découverte du matériel écrit et à s’adapter finement à l’évolution de son enfant. Du point de vue de l’enfant, l’apprentissage de la lecture se déroule sous la forme de réponses à ses questions, d’exploration de son environnement et de jeux par séances de 5-10 minutes.

Chaque situation est différente, certains enfants sont scolarisés, d’autres non. Certains enfants apprennent à lire en quelques mois, d’autres ont besoin de plusieurs années. Certains enfants sont visuels, d’autres sont plutôt auditifs, voire kinesthésiques. Pour les enfants qui avancent facilement, l’approche de Marlène Martin permet de renforcer leurs acquis et de dégager du temps pour d’autres activités. Pour les enfants qui butent et se sentent en difficulté, Apprendre à lire en famille apporte des solutions étonnamment efficaces. Ça a été le cas pour ma fille aînée, qui voulait apprendre à lire mais bloquait sans que je parvienne à comprendre pourquoi, ce qui la rendait malheureuse. Avec le livre de Marlène, j’ai réalisé que ma fille a un profil d’apprentissage de type auditif et que malgré sa motivation, elle ne pouvait pas s’accommoder des méthodes classiques, toutes visuelles. Avec l’aide de ma fille, on a mis en place une approche auditive de la combinatoire, et ça a bien fonctionné.

Marlène Martin s’appuie sur ses connaissances en orthophonie, en sciences de l’éducation et sur les développements récents des sciences cognitives. Elle démontre brillamment que l’approche à départ syllabique est la plus adaptée au processus d’apprentissage tel qu’il se construit dans le cerveau de l’enfant. Elle réussit le tour de force de dépasser la querelle syllabique-globale en identifiant et en résolvant les écueils de l’approche syllabique conventionnelle (ennuyeuse et dépourvue de sens pour l’enfant). Marlène Martin est membre de l’Instant Présent, et combine ses talents d’auteure et d’éditrice dans ce livre. Apprendre à lire en famille lance notre nouvelle collection de livres destinés aux parents qui veulent accompagner les apprentissages de leurs enfants, scolarisés ou non.

  dans http://www.oveo.org/

http://mercimontessori.blogspot.fr/

http://lespetitesgrainesdemontessori.over-blog.com/pages/Le_Nido

http://sansleconsnipunitions.fr/

 

*****

  1. Soin du Corps

Huiles Douceurs et Plantes à Parfum ( R.Trierweiler et M.-F.Delarozière)

*****

10. Des livres à proposer à nos enfants

L'Olivier (destiné aux enfants)

*****

  1. Autres thèmes

Vaccin, l’avis d’un avocat (J-P Joseph)

Les vertus du polyamour (Y-A Thalman)

*****

Les livres qui m’ont le plus aidée et soutenue sur mon chemin

qui m’ont accompagnée chronologiquement vers qui je suis à présent, dont mon métier :

*Illusions ou le Messie Récalcitrant (Richard Bach)

 

* L’Alchimiste (Paolo Coelho)

 

* César l’Eclaireur (Bernard Montaud)

 

*César l’Enchanteur (Bernard Montaud)

* La Prophétie des Andes (James Redfield)

  

* Les Enfants de la Terre (Jean Auel)

       

*****

        

 

Une réflexion au sujet de « Bibliothèque et quelques Liens »

  1. Ping : les cinq sens de l’enfant dès fœtus | Cueillir la Naissance